Les tramways à Orléans

 


Les Transports en commun de l'agglomération d'Orléans (S.E.M.T.A.O.) ont passé commande de 22 rames de tramway CITADIS pour l'équipement de la ligne 1 qui relie le terminus de Jules Verne (au nord) à l'Hôpital de La Source (au sud) en passant par la gare des Aubrais et le centre historique de la ville. Le dépôt atelier, dédié à la maintenance des tramways, est situé à proximité du terminus de La Source, en face de l'Hôpital (!).

Orléans a choisi un véhicule de 30 mètres à plancher mixte type TGA301, reposant sur trois bogies : deux motrices reposant chacune sur un bogie moteur et encadrant une nacelle reposant sur un bogie porteur. Ce véhicule est identique à celui de Montpellier (avant extension de ce dernier à 40 mètres), si ce n'est sa largeur de 2,32 mètres et sa vitesse maximale en service de 80 km/h (et bien sûr la livrée extérieure et les aménagements intérieurs). Il est climatisé.

La première rame est arrivée à Orléans en avril 2000. Les essais se sont d'abord déroulés sur trois sections de lignes ouvertes indépendamment : au sud entre La Source et Victor Hugo, au centre entre Zénith et le centre ville, et au nord dans le secteur de Jules Verne. Cette disposition, imposée par l'achèvement des travaux sur la ligne, a impliqué à l'époque la constitution permanente de 3 parcs de rames (un premier au sud, basé au dépôt, un second au nord, basé à Jules Verne, un troisième au centre de la ligne, basé au dépôt autobus de la Place Jeanne d'Arc) pour la formation des conducteurs.

Le service pré-commercial a démarré mi-novembre 2000 (service maintenu sur les lignes de bus parallèles), le service commercial ayant démarré en décembre 2000 pour atteindre son plein régime en septembre 2001.

En octobre 2000 ont eû lieu les traditionnels essais de validation des performances en traction et freinage, avec cette fois une "première" puisque le CITADIS Orléans a longtemps été le plus rapide en vitesse de pointe : 80 km/h. A noter que cette vitesse n'est aujourd'hui plus de mise, des affaissementts de terrain sur la section concernée ayant conduit à y limiter fortement la vitesse.

L'appareil photo était de sortie et le soleil s'est montré clément en faisant de belles apparitions en ce pluvieux début de mois d'octobre.

A noter une particularité du parc orléanais : le premier véhicule porte le numéro 39, prenant ainsi la suite des 38 véhicules ayant été exploité sur le réseau de tramways de cette ville avant sa disparition dans les années 30 !

 



La rame 42 stationnée dans les emprises du dépôt de La Source

03 octobre 2000  



 

 

La rame 47 attend devant le Zénith le rail-route qui la ramnèera au dépôt de La Source, la section intermédiaire n'étant pas encore sous tension à ce moment-là

03 octobre 2000  




 

 

Gros plan sur la rame 39 devant le Zénith, à l'origine de la zone d'essais dynamiques

03 octobre 2000  



 

 

Lors d'un "run" de validation des performances en traction, la rame 39 redescend vers le Zénith

03 octobre 2000  



 
 

La rame 39 à 80 km/h en direction du Zénith

03 octobre 2000  

 



De passage à Orléans à d'autres occasions, j'en ai profité pour engranger quelques vues complémentaires...




A l'occasion d'une courte escale en gare des Aubrais surant la campagne d'essais dynamiques de la ZTER, je profite d'une vue plongeante depuis les quais de la gare... et je retrouve ainsi la rame 39, qui fut notre "mulet" durant la campagne d'essais de 2000

28 novembre 2002 

 




Quelques instants plus tard, c'est la rame 46 qui se présente au même endroit

28 novembre 2002 

 

En 2012, une seconde ligne est mise en service, et le parc est alors renforcé avec cette fois des véhicules de type TGA302 à plancher bas intégral, de seconde génération. La particularité est que l'ensemble du parc est utilisé en totale banalité sur les deux lignes.




A l'occasion d'une virée à la grand expposition de modélsime ferroviaire qui se tient à côté du Zénith tous les deux ans, j'en profite pour augmenter ma photothèque avce cette vue d'une rame TGA302 engagée sur la ligne A

11 novembre 2016 

 




Avant d'attraper mon train du retour, une petite séance à la station gare avec cette rame TGA302, en mission sur la ligne A

11 novembre 2016 

 




C'est cette fois une rame TGA301 qui marque l'arrêt à la station gare d'Orléans

11 novembre 2016 

 



Vous pouvez accéder ci-dessous aux caractéristiques des lignes du réseau de tramways d'Orléans, ainsi qu'aux fiches techniques des véhicules.


Ligne
Véhicule
A
TGA301
B
TGA302


Si vous souhaitez par ailleurs avoir un plan plus détaillé de chaque ligne - et notamment des diverses jonctions, rendez-vous ici !